Blog

Deodorant18f 1 web

Les déodorants : lequel choisir ?

Coucou, hello, Salam aleykoum ! 

Tout d'abord, avant d'analyser les produits que j'utilisais et que j'ai décidé d'arrêter, j'aimerai vous parler des raisons pour lesquelles je ne veux plus les utiliser de façon générale.  J'ai des aisselles très sensibles et les produits industriels m'ont toujours rendu les aisselles très sèches et rèches. Je n'en pouvais plus car cela me piquait, me démengeait. Alors j'ai essayé de trouver des alternatives et tester plusieurs produits. Donc avant toute chose, voyant plus en détails ce qu'il y a dans nos déodorants.

Iughuoig

  Premièrement, je vais décrypter les étiquettes de déodorant que j'ai utilisé durant des années. Le premier étant le célèbre DOVE    ORIGINAL. Je peux dire que la « bête noire » des déodorants commercialisés dans les grandes surfaces est bel et bien le chlorhydrate  d’aluminium.

  Ils resserrent les pores, on les trouve donc dans les anti-transpirants, peelings, démaquillants…

 

 Leurs dangers : "Boucher les pores peut éviter de transpirer mais cela bloque aussi l’élimination des toxines… ce qui est mauvais",  explique Laurence Wittner (Observatoire des cosmétiques). "Une étude britannique de 2005 a démontré que les sels d’aluminium de  certains déodorants peuvent interférer avec les récepteurs à estrogènes des cellules", ajoute André Cicolella, chercheur à l’Ineris. Les  estrogènes étant liés au développement des cancers du sein, les sels d’aluminium pourraient accroître les risques.

 

 

En savoir plus sur http://www.medisite.fr/beaute-hygiene-beaute-10-composants-a-eviter.1616.99.html#Acz5LyHAAO9FD2Km.99

Je vous mets mes sources, afin que vous alliez vérifier par vous même car je ne suis pas une experte sur le sujet. Je m'y intéresse car je suis soucieuse de ma santé et si je peux partager ce que j'apprends j'en suis ravie.

 

C'est bel et bien le composant dont on entend encore et toujours parlé à la télévision ou dans les reportages. Cependant rares sont ceux qui les arrêtent réellement car cela est efficace et plus facile d'utilisation. Mais il y a également l'alcool est qui mauvais pour la peau, et les dangers en sont nombreux. 

Pour mon expérience personnelle, l'usage de ce genre de produit n'a jamais fait bon ménage avec ma peau. J'ai une peau atopique et de surcroît très sensible et sèche. Une exposition trop régulière à des produits agressifs sur la peau me provoque des rougeurs et des démangeaisons.J'ai voulu trouver des solutions à cela en allant tout d'abord en paraphamarcie ou en testant maintes solutions mais en vain. 

Récemment, j'ai eu un déclic, et je me suis dis que la solution serait le retour au naturel car n'oublions pas nos ancêtres n'avaient pas tous ces aérosols remplis de produits chimiques aux noms plus tordus les uns que les autres. Tout ceci est nouveau. Mais de ce dont je me rappelle nos grands parents ne sentaient pas plus mauvais que nous lorsqu'ils transpiraient.

 

Tvhl2159694 le deodorant poudre de lush

Alors je suis allée chercher les différentes alternatives auprès de ma famille. La solution qui m'a le plus attiré est la pierre d'alun, qui fait l'objet de multiples usages et qui a de grandes propriétés bénéfiques pour la peau. En effet, parmi les remèdes de grands mères que l'on m'a transmis en provenance du maroc est que la pierre d'alun à des propriétés cicatrisantes.

  En effet, dans ma famille lorsqu'un homme se coupe lorsqu'il se rase, il utilise de la pierre  d'alun afin que cela cicatrise. Ou encore étant enfant je me suis coupée le pieds et j'ai appliqué  de la poudre de pierre d'alun et cela a cicatrisé. De plus, cette pierre a également des propriétés  déodorantes. L'usage de cette pierre comme déodorant se propage de plus en plus et beaucoup  en sont satisfaits.

  En ce qui me concerne, je trouve qu'elle rend ma peau plus douce mais pour la transpiration,      elle ne la limite pas.

 J'ai donc voulu tester autre chose, tout en restant dans le naturel. Je me suis alors dirigée vers le   déodorant de chez Lush « Bête de S... » qui est un déodorant en poudre. Il est composé de  charbon, et de sauge qui ont les vertus de stopper la transpiration et les odeurs désagréables...

Mouais...

A vrai dire en ce qui concerne mon expérience, cela n'a pas procuré le résultat escompté...

Tout d'abord, bon je l'accorde cela a « limité » ma transpiration. Toutefois, il y a un hic. En effet, depuis toute petite même lorsque je transpirais, aucune odeur ne se dégégait. Mais depuis que j'utilise ce déodorant, il suffit que je débute à peine le sport, une mauvaise odeur se dégage mais plus que désagréable. Et vraiment je n'ai jamais sentie d'odeur de la sorte se dégager de moi ! Je l'ai testé quasiment un mois et à vrai dire j'en suis déçue !Ce n'est que mon avis bien entendu, il y a d'autres personnes qui en sont ravies mais je n'en suis pas satisfaite.

Alors j'ai repris mes recherches en quête d'un bon déodorant. Je veux en trouver un qui me satisfasse maintenant afin d'être paré avant l'arrivée de l'été.

J'ai trouvé une recette homemade de déodorant qui me tente énormément. Et je pense vous la transmettre. Mais pas aujourd'hui car j'aimerai la tester au moins un mois et vous en donner mon avis.

Donc n'oubliez pas ! Evitez les déodorants composés de sels d'aluminium et d'alcool. N'oubliez pas de lire les étiquettes ! C'est long mais 5 minutes de prises dans vos courses changera l'état de votre peau et votre santé ! Vous vous rendrez compte que ce n'est pas toujours essentiel de les utiliser ! Et testez des alternatives jusqu'à trouver votre solution ! Surtout faites moi partager vos alternatives.

 

Je vous embrasse et vous dis à bientôt pour la recette du déodorant.

 

 

 

1353

Quel style de vie choisir ?

1353 

 

Nous sommes dans une ère où se poser des questions sur le monde qui nous entoure est important... Comment se porte notre terre ? Comment se porte notre propre corps ? et comment faire pour en prendre soin ? 

Je pense que la société de consommation nous fait oublier ce qui est réellement important ici. Certes nous sommes de passage et nous finirons toujours par mourir mais je pense qu'il est existentiel d'agir durant ce peu de temps ici.. La société de consommation nous incite à consommer plus que ce que nous avons vraiment besoin.. Elle nous crée de nouveaux "besoins", elle nous engoufre dans une sphère nocive pour nous et pour la planète. Elle nous incite à surconsommer, à gaspiller notre argent, notre temps et nos biens. Même lorsque l'on a tout ce qu'il nous faut, nous en voulons encore et encore plus. Et au final, nous ne sommes jamais satisfait. 

Mais il ne faut pas oublier que nous vivons dans une société occidentale, où nous n'avons pas de réels problèmes, nous avons notre toit sur la tête, nous avons la nourriture nécessaire pour nous nourir, nous sommes vêtu, nous avons accès à l'eau potable, à l'école, au travail. De surcroît, en France il est plus que facile d'accéder à tout cela...

Mais quelque part dans le monde, à seulement quelques kilomètres, d'autres personnes n'ont même pas accès à la moitié de ces bienfaits... Leur seule préoccupation est de savoir si demain ils auront de quoi manger ou boire... Ils ne se soucient pas d'avoir le même sac qu'une célébrité ou d'avoir la plus belle voiture du voisinage. 

Alors je ne dis pas qu'il ne faut pas consommer, qu'il ne faut pas se faire plaisir. Mais après mûre réflexion, je pense que le minimalisme est la solution à bons nombre de fracas. En effet, pour mon expérience personnelle, j'ai été une très grande surconsommatrice. j'ai toujours eu ce que je voulais matièrellement parlant, je n'ai jamais manqué de rien, grâce à Dieu. mais aujourd'hui lorsque j'observe mes placards, mes tiroirs, ma salle de bain, je vois que j'ai certaines choses qui ne sont pas une nécessité, que j'ai acheté sur un coup de tête, par envie mais dans le fond je n'en ai pas besoin. Et je trouve cela grave car c'est du gaspillage. alors Personnellement, je pense qu'un grand ménage est d'actualité. 

 

Je pense faire le tri et me poser les bonnes questions. en ai-je vraiment besoin ? Et surtout je pense que vivre avec le "strict"minimum est beaucoup mieux pour l'esprit et notre vie. Pour la simple raison que lorsqu'on veut consommer encore et encore plus, nous nous sentons mal car nous ne pouvons pas acheter sans limite. Nous ressentons un perpétuel sentiment d'insatisfaction et de frustration. alors que si nous consommions seulement lorsque le besoin s'en fait ressentir, je pense que l'on se sent mieux et beaucoup plus satisfait et reconnaissant. Car n'oublions pas, certains rêveraient d'être à notre place, ne serait-ce qu'avec le tiers de notre mode de vie... 

Alors soyons reconnaissant et optons pour le contrôle de notre consommation et de noter vie.....